Groupama solde ses actions chez Société Générale

Après avoir vendu sa part dans les actions de Société Générale, l’assureur mutualiste Groupama a amassé 517 millions d’euros. Annoncée le lundi 12 août au soir, cette nouvelle a fait dégringoler le titre de Société Générale.

Groupama revend les 1,9% d’actifs au sein de la banque française

Le lundi 12 août au soir, les nouvelles annoncent que Groupama a cédé ses actions au sein de Société Générale, l’institution bancaire française, pour une somme de 517 millions d’euros. Les 14.881.016 actions de l’assureur mutualiste représentait alors environ 1,9% du capital de la firme bancaire. Il est important de rappeler que Groupama a commencer à participer au capital de la SG en l’an 2000, pour réduire ses actions une première fois en 2011 due à son exposition à la dette grecque. En partant de 4,25%, les actions sont descendues à 3,92% en fin 2011, pour finir à ces 1,9% soldés récemment.

Société Générale en chute libre

Le titre Société générale perdait 1,60% à 35,03 euros, c’était vers les 10h30. Cette actualité vient alors remuer un peu les marchés, qui sont en plein calme d’été. D’après Remy Naturkrejt qui est gérant de Meeschaert Gestion Privée, cette baisse ne suffira pas pour changer l’avis des investisseurs. Il illustre d’ailleurs sa théorie en rappelant qu’entre le début de l’été et aujourd’hui, SocGen est un titre qui est passé de 26 euros environ à 36 euros, ce qui ne remet aucunement en question l’insatisfaction de Groupama à collaborer avec les meilleurs banques comme Société Générale.

Une décision purement stratégique

De son côté, Groupama a annoncé que cette opération est destinée à redonner un équilibre à son portefeuille d’actifs, mais ne remet pas en cause ni la gestion de Société Générale, ni sa stratégie.
Les 14.881.016 actions que détenait Groupama au sein de Société Générale ont alors été revendus en dehors du marché, une transaction confiée à HSBC et Goldman Sachs de par leur teneur en livres.
D’autre part, après deux exercices passés en dessous de zéro, parsemés de cessations d’actifs et de réductions de coûts, Groupama est enfin repassé dans le vert au premier semestre 2013.