14 Comments

  1. miney89
    12 août 2011 @ 16 h 16 min

    En tout cas, on a là le président le plus impopulaire après 3 ans de mandat: un signe qui ne trompe pas!

  2. La Fouine
    12 août 2011 @ 16 h 26 min

    Forcément car avant 1789, sous la Monarchie on ne pouvait parler de mandat !

  3. Mamam j'ai tapé sur pov con
    12 août 2011 @ 16 h 27 min

    Que ce soit sur le plan moral comme sur le plan économique ce président est bien le pire de la V république.

    C’est la droite décomplexée….

  4. geo
    12 août 2011 @ 16 h 55 min

    tu n’étais pas né en 1981 ?

  5. yakafaucon
    12 août 2011 @ 17 h 45 min

    le tout mélangé à une crise économique mondiale sans précédent, c’est sûr qu’on a pas connu de moments aussi difficiles depuis longtemps. C’est vrai que la transparence au niveau des depenses de l’état nous fait quelque peu enrager… Mais il ne faut pas oublier que dans les gourvernements précédents nous avons payé « sans le savoir  » les frasques des dirigeants …. Les contribuables ont payé de leurs deniers l’entretien d’enfant illégitime et je ne parle pas des ponctions régulières dans les caisses, la différence c’est qu’à l’époque on en parlait pas …..

  6. emei46
    12 août 2011 @ 18 h 21 min

    Le pire, c’était JOSPIN, sous des aspects de bon père tranquille et de type honnête, c’est là qu’il y a eu le plus de dérives, et des décisions que l’on paie aujourd’hui.
    Quand à la situation actuelle, c’est aussi la première fois depuis 1929 qu’on a une crise économique et financière de cette ampleur.

  7. alain K
    12 août 2011 @ 18 h 52 min

    J’ai beau trouver ce gouvernement lamentable, permets moi de te dire qu’il y a plein de conneries dans ton message. Trop même pour qu’il puisse être pris au sérieux:

    1- Le transfert aux collectivités a commencé avec les lois Defferre (PS). Ce n’est donc ni nouveau, ni d’ailleurs rejeté par les collectivités en question qui souhaitaient plus d’autonomie. D’ailleurs ce qui fait friction actuellement entre les collectivités et le gouvernement ce n’est pas l’augmentation de l’autonomie, mais le fait que le gouvernement semble vouloir reprendre le contrôle des collectivités en leur coupant les vivres (réforme de la taxe professionnelle) et en diluant leurs compétences (réforme sur le status des collectivités),

    2- Le salaire des ministre est fixe. D’ailleurs les exemples que tu prends ne correspondent jamais à ce salaire. Puisque tu parles des frais de déplacement, qui pour un salarié aussi sont pris en charge par l’employeur; des rémunération pour mission, qui ne concernent par les ministres; et des abus de biens sociaux (cigares) qui ne sont pas spécifiques aux politiques,

    3- Concernant la « privatisation des services sociaux ». C’est une politique de la droite menée depuis bien longtemps par les gouvernements. Cela fait parti de leur programme, sur lequel les électeurs ont voté. Donc ils savaient ce qu’ils faisaient,

    4- Concernant le coûts de ta famille, c’est une famille d’ogres ou quoi? Parce que 1000 euros par mois cela fait 30 euros par jour, soit 15 euros par repas (midi et soir), soit 4 euros par personne (en gros). Soit, si je reprends tes propres chiffres 1 kg de n’importe quoi à chaque fois.

    5- Peux-tu me citer une seul « vrai Président » suivant ta définition. Peut-être De Gaulle, et encore même avec lui je ne parierai pas.

  8. alain d
    12 août 2011 @ 19 h 32 min

    C’est vrai que le scandale du sang contaminé sous le mandat présidentiel de Mitterand, c’est du pipi de chat à côté…. Certain ont la mémoire courte ou sont trop jeunes pour l’avoir connu alors quand on ne sait pas, on ne critique pas et on ferme sa gu…e

  9. lbc
    12 août 2011 @ 20 h 12 min

    c’est clair! et ce genre s’incruste; ils sont capables d’être encore là dans 40 ans comme tonton bongo leur a appris

  10. erleg71
    12 août 2011 @ 20 h 16 min

    Le pire, je ne sais pas… Il parait qu’on en a eu des pas tristes aussi sous la IVème… Mais ce qui me parait grave, c’est que la crise de confiance n’a jamais été aussi profonde : il suffit de voir que 30 % seulement des sondés ont cru Sarkozy lors de sa dernière intervention télévisée, malgré le numéro de carpette de son interviewer !
    Ce qui est encore plus grave, c’est que tout ce qui faisait la cohésion du pays est en train de se déliter à vitesse grand V : le fameux « modèle social » (même s’il fallait évidemment le réformer !), l’autorité de l’Etat, l’égalité de tous devant la loi, et devant l’impôt… Et il faut bien reconnaitre que depuis l’arrivée de Sarko au pouvoir, tous cà a été attaqué durement !

  11. Grand Chef Taupeauregardperçant
    12 août 2011 @ 20 h 47 min

    Non, il ne faut pas oublier le mandat de Paul Reynaud en 1940, lors de la débâcle et le gouvernement Pétain-Laval ensuite.

    emei46, que vous êtes sotte! « La crise » n’est pas une calamité naturelle qui vous tombe dessus comme une météorite sur un troupeau de bisons, c’est le résultat de décisions humaines issues d’une idéologie erronée, l’ultralibéralisme. C’est-à-dire le résultat d’une politique.

    Or c’est exactement la politique et l’idéologie prônées, suivies par Sarkoléon le petit. Celui-là même qui voulait introduire le mécanisme des subprimes en France, ces subprimes qui ont été à l’origine de la crise (si, si, c’est dans son programme : regardez ici, ma pauvre chérie
    http://archives.u-m-p.org/propositions/index.php?id=credit_hypothecaire
    vous voyez? C’est bien le site officiel de l’UMP).

    Remarquez bien aussi que la crise de 1929 était DEJA due à la même idéologie et à des pratiques similaires des milieux financiers et industriels (bien que moins élaborées), et à un aussi mauvais partage des richesses qu’aujourd’hui.

    Même cause, mêmes effets.

    Il n’y a pas à chercher ailleurs la source de la crise : en dernière analyse, à la racine du mal, on trouve le partage inégal, l’accaparement par les trop riches.

    ps : merci ô Haricot Rouge perspicace (ça être nom indien aussi? Toi frère pueblo?).
    C’est vrai que la constance d’emei est étonnante.

  12. Laurent M
    12 août 2011 @ 20 h 58 min

    Bonjour

    Ces « dirigeant(e)s… » posent évidemment de gros problèmes. Toutefois, IL FAUDRAIT

    SE RENDRE COMPTE

    QUE LE « pépin » N° 1 est la constitution de la Vème « r.M.B.f… ». TOUT l’intérêt général

    de « £€$  » VIRER*& DE BÂTIR ENSEMBLE 1 VIème R.F.² pour Fédérale @ étudier,@+

    (*) Comment faire ? La méthode Islandaise est appropriée, NON violente cf.Q/R.en profil

    …..

  13. Jamydefix
    12 août 2011 @ 21 h 21 min

    Finalement c’est peut être le mieux

    Il est tellement transparent qu’il va bientôt disparaitre.

  14. Haricot rouge
    12 août 2011 @ 21 h 29 min

    Le grand chef homme-médecine-Taupeauregard-perçant a TOTALEMENT raison : la crise est le résultat de décisions humaines issues d’une idéologie erronée, l’ultraliberalisme, lequel est le credo de notre petit chef.

    Par ailleurs, je n’ai jamais vu de la part de nos dirigeants un tel mépris affiché pour les « dirigés », j’espère que l’élastique sera aussi musclé au retour que depuis qu’ils tirent dessus.

    C’est à coup sûr le pire mandat mais ce n’est pas le pire de ce mandat, je sens qu’il peut faire pire encore !

    @ : la constance d’emei est pour moi un objet de stupéfaction.