8 Comments

  1. Régine M
    10 juillet 2011 @ 9 h 47 min

    @Malka, vous perdez votre temps avec ce « monsieur ». Je m’étonne que le site le laisse encore sévir, il faut en prendre son parti (son parti, lui, c’est National Zocialism).

    Bonne journée.

    un exemple :

    http://fr.answers.yahoo.com/question/index;_ylt=AjxO6baJxlumMiBwlZPCBG0eI3RG;_ylv=3?qid=20100220001734AAk0Oz4

  2. emilohim
    10 juillet 2011 @ 10 h 03 min

    non, c’ est le Népâl qui a agressé l’ Allemagne avec sa marine himalayenne ! bonne journée !

  3. Corby
    10 juillet 2011 @ 10 h 44 min

    Tout comme les résistants étaient des terroristes, des saboteurs !!!
    N’est-ce pas ?
    Chacun ne voit pas l’histoire d’un même oeil…
    Peut-être parce qu’on nous a bourré le crâne à l’école quand on était jeunes ?

    Vous voyez, à mon avis, vous avez tout faux car quand j’étais jeune… j’avais discuté avec un tout jeune Allemand et on a abordé une seule fois le problème de la seconde guerre mondiale… (quand je lui ai dit que mon père avait été fait prisonnier et qu’il avait été amené en Allemagne…)
    Il a utilisé le mot « Prussische » pour ne pas dire que c’était eux, les Allemands qui avaient combattu les Français.

  4. ostarica
    10 juillet 2011 @ 11 h 06 min

    ON est là pour répondre à la question posée et non pour juger la personne qui la pose. Alors c’est ce que je vais faire.

    Le tribunal de Nuremberg était clairement un tribunal des vainqueurs. N’importe quel historien un tant soit peu objectif le reconnaîtra. Il n’y avait que des vaincus à comparaître.

    Il est clair que les alliés ont AUSSI commis non seulement des « crimes contre la paix » tels que définis par le tribunal, mais plus grave, des crimes de guerre, voire des crimes contre l’humanité. Je pense surtout aux bombardements des villes (objectifs avoué : terroriser les populations civiles) culminant avec le bombardement atomique d’Hiroshima en plein centre-ville à l’heure où les enfants sortaient pour aller à l’école.

  5. de Santa Hanna
    10 juillet 2011 @ 11 h 19 min

    Il est connu que Roosevelt était favorable à l’intervention de son pays alors que le peuple était contre, n’importe quel prétexte aurait été bon pour lui. Ce n’est pas pour rien qu’en 1941 il envoyait des destroyers US escorter des convois jusqu’au cercle polaire arctique le long de la Norvège et de la Russie pour mettre le feu aux poudres et se frotter aux Allemands, alors qu’on aurait pu laisser les Britanniques s’en charger. Pareil pour l’envoi de volontaires américains en Chine (les Tigres volants) contre les Japonais, les embargos économiques, etc…

    Quant à ces tribunaux d’après guerre c’est une farce, quand on voit tout ce zèle à chasser du nazi à Nuremberg comparé à la clémence du tribunal de Tokyo alors que les Japonais avaient fait 10 fois pire que les Allemands, concernant aussi bien le sort reservé aux prisonniers de guerre que ce qu’ils ont fait dans leurs camp de la mort en Corée ou en Mandchourie sur des cobayes russes et chinois.

  6. Beragon
    10 juillet 2011 @ 12 h 04 min

    Petit bémol sur la réponse précedente:

    Oui les japonais sont passés à travers les mailles du filet mais les Etats Unis avaient besoin de s’établir au japon pour s’en faire une base d’intervention dans la région et contrecarré l’expansion soviétique (et chinoise aussi).

    La résilience des japonais avait aussi fait beaucoup d’impression et les Etats Unis ne voulaient pas se faire un ennemi au long terme et reprendre les travers de ce que fut la paix signée après la première guerre mondiale.

  7. Salammbô
    10 juillet 2011 @ 12 h 48 min

    C’est Hitler qui avait déclaré la guerre à Roosevelt, au lendemain de Pearl Harbor, le 11 décembre 1941 plus exactement. Mussolini s’étant lié aussi au Führer. Ce qui facilita amplement les choses, et sortit de l’isolationnisme le dragon qui dort (selon Yamamoto).
    Tu oublies de mentionner aussi l’occupation du Groenland, base arrière nazie, selon la mythologie nazie.

  8. ma.lain
    10 juillet 2011 @ 13 h 15 min

    Un peu réchauffé ton scoop.

    Roosevelt n’a jamais caché ses sympathies envers les pays démocratiques face aux fascismes, et plus particulièrement le nazisme. Mais en mai-juin 1940, il ne pouvait entrer en guerre contre l’Allemagne, malgré les appels désespérés de Churchill et Reynaud, car il avait contre lui le Congrès qui était majoritairement isolationniste, et que par ailleurs l’armée américaine de 1940, pour ces raisons isolationnistes, était ridiculement faible (de la même importance que celle de la Roumanie à la même époque).

    Ce sont les raisons qui ont poussées Roosevelt à utiliser des méthodes tordues, pour ne pas heurter le Congrès de face, pour aider les démocraties européennes.

    Pour ton info, ce sont l’Allemagne et l’Italie qui ont déclaré la Guerre aux USA après Pearl Harbor, et non pas l’inverse.