1 Comment

  1. elise y
    25 mai 2011 @ 18 h 14 min

    Il n’y a plus de commerciaux en France, ou alors des « appels en réception » ( forcément convaincre celui qui appelle, c’est plus facile) , des élites de chez Airbus (ils font du tap-tap de luxe avec un gros salaire fixe) et quelques baratineurs des salons tartempion qui arnaquent sur les foires…

    C’est quand même un progrès, mais démontre que le chômeur indemnisé est incapable de s’investir dans un métier stressant, préfère coûter à la solidarité nationale.

    Une exception: les jeunes des « banlieues »! Certains de ceux « qui font peur » sont souvent d’accord pour accepter ces missions impossibles (encyclopédies, etc…). Mais justement ils font peur et pour 1% de mauvais il y en a 99 % qui sont refusés par crainte d’accoler l’image de l’entreprise à cette peur. C’est dommage, car il y a un effet exponentiel. Celui à qui on fait confiance et qui réussit devient un modèle pour ses congénères , démontre que le Noir,Beur, Blanc est possible et leur motivation est très saine.

    Les jeunes devraient s’interesser au commercial, les patrons aux jeunes, parfois ça marche!