5 Comments

  1. Didier C
    27 avril 2011 @ 19 h 28 min

    le « trou de la sécu » est une création politique depuis 1965. Il sert abondamment à nos « bons » politiques pour réduire les droits en augmentant les cotisations (des seuls salariés, cela va sans dire)
    et il ne faut pas attendre plus d’un gouvernement dont l’action se résume à casser tous les services publics et les avantages acquis, pour prendre aux pauvres pour donner aux riches.
    le but ultime est de mettre l’argent de la sécu dans les mains des assurances privées.. soit mettre en place en France ce qu’Obama tente de limiter aux USA.. une prochaine grande victoire de l’UMP tant qu’ils trouveront des électeurs!

  2. Vitelotte au beurre.
    27 avril 2011 @ 19 h 42 min

    Je pense aussi que si nous n’avions pas une tendance naturelle à abuser de ce formidable système de santé qu’on a la chance d’avoir en France, nous n’en serions pas là.

  3. Benzo D
    27 avril 2011 @ 20 h 09 min

    L’escroquerie, le racket et la distribution gratuite de drogues dangereuses très addictives voir mortels sont les spécialités actuelles de la sécurité sociale de nos médecins et de nos gouvernants…il faudra bien un jour que la population s’en rende compte.

  4. Bahlsen67
    27 avril 2011 @ 20 h 25 min

    Tout cet argumentaire est fallacieux sur le plan économique.

    Sur le plan juridique, certes, l’Etat et la Sécu sont deux entités distinctes, la Sécu étant de droit privé et indépendante de l’Etat… C’est important en matière de gestion et de transparence clairement, l’Etat étant prestataire de soins via les hôpitaux.

    Sauf que :
    1) la sécu répond à des normes et des objectifs fixés par les autorités publiques (ministère, agences, etc.)
    2) c’est le parlement qui fixe de le budget de la sécu, et pas la sécu elle-même
    3) la sécu est un dispositif obligatoire et monopolistique, qui dispose du bras de l’Etat à la fois pour assurer son financement comme pour obliger l’affiliation. On peut échapper à des créanciers privés, on échappe pas à l’URSSAF.

    Economiquement parlant, c’est une entité para-étatique. Il faut donc considérer son budget comme solidaire de l’Etat, ce qui est le cas dans la pratique puisque l’Etat éponge systématiquement le trou quand l’ACOSS n’arrive pas à placer des obligations de la sécu sur les marchés. Ces fameux 20 milliards d’euros sont donc de l’esbrouffe, puisque l’Etat et la Sécu tondent les mêmes moutons pour tricoter des pulls aux mêmes bénéficiaires, les contribuables-cotisants certes, mais aussi la myriade de non-cotisants non-contribuables.

    De plus, ce pseudo raisonnement passe à côté d’un fait énorme : plus de la moitié de la dépense de la Sécu est imputable aux hôpitaux publics, qui se font systématiquement niquer au profit des caisses d’Assurance maladie, qui sous-remboursent les actes, privilégient depuis des années les cliniques dans leur tarifs de remboursement (les cliniques gagnent de l’argent non pas avec des soins meilleurs, mais en évacuant aux CHU les actes complexes qui coûtent plus en infrastructures – ne comptez pas sur une clinique pour faire de la chirurgie sous circulation extra-corporelle, ou de la micro-chirurgie otologique!). La Sécu ronge, renâcle, mégote.
    Et devinez qui éponge chaque année le déficit monstreux des hôpitaux publics? L’Etat!

    Conclusion : ces 20 milliards que l’Etat « prend », il les réinjecte dans des dépenses réelles de santé que la Sécu est incapable d’assumer.
    Quant à dire que l’augmentation des prélèvements garantirait l’équilibre, c’est faux :
    – primo parce que c’est le versant dépense qui engendre le déficit, par sa croissance continue et supérieure à celle des recettes
    – secundo parce que la France a déjà un taux de prélèvements obligatoires monstrueux

  5. jolie brunette ♥souriante ♥
    27 avril 2011 @ 20 h 42 min

    et bien la sécurité sociale a qu’a arrêter de soigner les étranger qui viennent en france que pour les soins ne payes pas et retournent dans leurs pays
    la cmu c’est bien mais pour les personnes qui en ont vraiment besoin pas pour les fainéants qui sont assister pour tout
    et dans les hôpitaux les familles qui amènent les personnes âges au moment des vacances pour être tranquille
    et tu sais dans les hôpitaux le personnel soignant a de moins en moins de temps pour les patients ils ont une forte pression pour allez plus vite et sont en manquent de personnel ils sont en flux tendues sans arrêt crois moi que la sécu pourrait faire des économies si elle s’en donnait les moyens il y a des abus et les professeurs qui opèrent les dessous de tables en liquide c’est pas normale et tous les médicaments dé-remboursés enfin et bien des choses a revoir
    voilà pour ce matin mon coup de gueule merci pour ta question