Comment placer son argent et être exonéré d’impôts ?

On peut dire que les impôts sont l’ennemie commune des contribuables. Ils s’affichent comme l’un des principaux critères inévitables avant de choisir un placement financier ou d’acheter un bien immobilier.

Parmi les placements et livrets qui présentent des avantages fiscaux, il y a le livret A, le livret de développement durable, le livret jeune et le livret d’épargne populaire. Tous ceux qui se trouvent en dehors de cette liste, dits « défiscalisés », subissent toutefois les prélèvements sociaux.

Le Livret A

La défiscalisation désigne l’ensemble de dispositions légales qui permettent aux contribuables d’obtenir une réduction de leurs charges fiscales et donc de diminuer le montant de leur impôt sur le revenu.

Alors, ceux qui sont à la recherche d’un produit d’épargne totalement défiscalisé peuvent opter pour le livret A. Celui-ci est accessible auprès de toutes les banques. De plus, il est facile d’ouverture. N’importe quel particulier, quel que soit son âge, peut ouvrir un livret A. Il lui suffit de verser un montant minimum de 10 euros pour être titulaire d’un compte. Depuis le 1er août 2015, le taux de rémunération du livret A est fixé à 0,75 %. Les versements sont plafonnés à 22 950 euros.

Le Livret de développement durable

L’ex-Codevi, le livret de développement durable fait aussi l’objet de défiscalisation. Ce moyen de placement est réservé à toutes les personnes majeures et domiciliées fiscalement en France. L’ouverture d’un compte LDD demande le versement d’un capital minimum, généralement fixé à 10ou 15 euros. Toutefois, cette somme ne peut pas dépasser le plafond de 12 000 euros, hors intérêts produits. Le taux d’intérêt d’un livret de développement durable est le même que celui du livret A, soit 0,75 %.

Le Livret jeune

Si vous avez entre 12 et 25 ans, et êtes un résident français, vous pouvez ouvrir un livret jeune. Ce produit d’épargne possède plusieurs avantages. Le taux du livret jeune est librement fixé par les banques. En outre, les intérêts perçus sont totalement exonérés d’impôts et de prélèvements sociaux. Les établissements financiers ne vous demanderont aucuns frais ni aucune commission pour l’ouverture, la gestion ou la clôture du livret. Le montant des sommes déposées sur le compte est plafonné à hauteur de 1 600 euros.

Le Livret d’épargne populaire

Le livret d’épargne populaire présente un taux d’intérêt supérieur à celui d’un livret A, d’un LDD et d’un livret jeune. Avec un compte LEP, vous serez rémunéré à hauteur de 1,25 %.Pour cela, vous devez juste faire un dépôt initial d’au moins 30 euros et respecter un certain plafond de ressources. Si vos revenus dépassent les plafonds de ressources applicables, votre compte LEP est clôturé le 31 mars de la 2e année qui suit la production de l’avis d’imposition sur le revenu ou du justificatif d’impôt sur le revenu. À la différence des trois moyens de placements susmentionnés, le LEP est limité à deux par foyer fiscal.