A l’Assemblée, les assureurs au tournant

Les assureurs connaissent une rentrée mouvementée avec des gros dossiers examinés à l’Assemblée qui les concernent de près. Tout d’abord il y a le fameux volet de l’assurance loyers impayés, volet de la loi sur le logement ALUR du Ministre Cécile Duflot.

Pour rappel la GUL (pour Garantie Universelle des Loyers) prévoit pour le locataire comme le propriétaire de souscrire à une assurance lui permettant de se prémunir contre des loyers impayés. Or ce principe existe déjà pour nombres de propriétaires. Le problème étant que les informations dévoilées jusque-là n’ont guère convaincu.

La ministre ne semble en effet pas savoir comment financer une telle mesure ce qui est embêtant quand on fait voter des lois. En effet, tant le financement que la mise en œuvre et la gestion des sinistres provoqués par le locataire ne sont pas définis.

Ce volet de la loi, censé protéger les plus démunis face à l’expulsion (qui concernent seulement 1% des dossiers soit une infime minorité de locataires) ne risque-t-il pas de plomber d’avantages les finances quand des structures d’accueil, certes provisoires, existent déjà ?

En plus, un autre amendement suscite un problème de taille : la possibilité pour un locataire de saisir le bureau central des tarifications d’assurance dans le cas du refus par l’assureur d’assurer un contrat d’assurance habitation.

Là encore les personnes concernées par ce cas de figure ne doivent pas excéder la vingtaine de cas et concerne des personnes résolument peu soigneuses ou imprudentes avec leur logement.

Les difficultés réelles rencontrées par les locataires en difficulté viennent du fait que les salaires n’augmentent pas au rythme des logements, que les propriétaires ne peuvent se débarrasser des mauvais payeurs comme ils veulent donc sont réticents à louer à des personnes en CDD par exemple, etc. Cette loi trahit une grande incompréhension du marché et des attentes des parties.

La comparaison des assurances avec des vautours ou des charognards ne date pas d’hier. Ils sont néanmoins utiles dans la mesure où les assurances permettent de mutualiser les risques, c’est-à-dire que nous sommes tous responsables de tout le monde.

Pour savoir quelles sont les meilleures assurances habitations rendez-vous sur Choisirsonassurance.com.