6 Comments

  1. ゼルダ
    28 juin 2013 @ 18 h 36 min

    Un fashion et un intello ça cole pas en effet

  2. Rakuen's wolfs
    28 juin 2013 @ 19 h 12 min

    Parcequ’ils naissent avec un cerveau de fille donc ils aiment les gars (Je deconne pas lol)

  3. kikisle vallois
    28 juin 2013 @ 19 h 28 min

    Parceque c`est la vie.

  4. fafa a
    28 juin 2013 @ 19 h 51 min

    peut être ils ont trouble en des hormones sexuelles

  5. tx2007
    28 juin 2013 @ 20 h 17 min

    Une des explications possibles se trouve dans le discours d’Aristophane lors du « Banquet » de Platon:
    Aristophane évoque à travers ce discours le mythe de cet être complet dont nous ne sommes désormais que les moitiés. En effet, selon lui, nous formions un être double, composé de huit membres, de deux visages, aux sexes alternativement identiques ou différents. Voilà pourquoi, depuis que nous avons été sanctionnés pour impiété, l’amour est toujours l’amour de quelqu’un, soit l’aspiration à recouvrer l’unité perdue de cet être, grâce à Éros.

    > …. Notre nature était autrefois différente : il y avait trois catégories d’êtres humains, le mâle, la femelle, et l’androgyne. De plus, la forme humaine était celle d’une sphère avec quatre mains, quatre jambes et deux visages, une tête unique et quatre oreilles, deux sexes, etc. Les humains se déplaçaient en avant ou en arrière, et, pour courir, ils faisaient des révolutions sur leurs huit membres. Le mâle était un enfant du soleil, la femelle de la terre, et l’androgyne de la lune. Leur force et leur orgueil étaient immenses et ils s’en prirent aux dieux. Zeus trouva un moyen de les affaiblir sans les tuer, ne voulant pas anéantir la race comme il avait pu le faire avec les Titans : il les coupa en deux. Il demanda ensuite à Apollon de retourner leur visage et de coudre le ventre et le nombril du côté de la coupure.
    Mais chaque morceau, regrettant sa moitié, tentait de s’unir à elle : ils s’enlaçaient en désirant se confondre et mouraient de faim et d’inaction. Zeus décida donc de déplacer les organes sexuels à l’avant du corps. Ainsi, alors que les humains surgissaient auparavant de la terre, un engendrement mutuel fut possible par l’accouplement d’un homme et d’une femme. Alors, les hommes qui aimaient les femmes et les femmes qui aiment les hommes (moitiés d’androgynes) permettraient la perpétuité de la race; et les hommes qui aiment les hommes (moitiés d’un mâle), plutôt que d’accoucher de la vie, accoucheraient de l’esprit. Ces derniers sont selon Aristophane les êtres les plus accomplis, étant purement masculins.
    L’implantation de l’amour dans l’être humain est donc ancienne. C’est l’amour de deux êtres qui tentent de n’en faire qu’un pour guérir la nature humaine : nous sommes la moitié d’un être humain, et nous cherchons sans cesse notre moitié, de l’autre sexe ou du même sexe que nous.
    Quand nous rencontrons notre moitié, nous sommes frappés d’un sentiment d’affection et d’amour : nous refusons alors d’en être séparés. Qu’attendent-ils donc, ceux qui passent leur vie ensemble ? Ce n’est certes pas la jouissance sexuelle. C’est quelque chose que souhaite l’âme, qu’elle ne saurait exprimer ; et pourtant elle le devine : ce qu’elle souhaite, c’est se fondre le plus possible dans l’autre pour former un même être. C’est cela que nous souhaitons tous, nous transformer en un être unique. Personne ne le refuserait, car personne ne souhaite autre chose.
    Le nom d’amour est donc donné à ce souhait de retrouver notre totalité, et Eros est notre guide pour découvrir les bien-aimés qui nous conviennent véritablement. Le bonheur de l’espèce humaine, c’est de retourner à son ancienne nature grâce à l’amour, c’est là notre état le meilleur. Eros nous sert en nous menant vers ce qui nous est apparenté, il soulève en nous l’espoir de rétablir notre nature et de nous donner la félicité et le bonheur.>

    Que pensez-vous de ce mythe? En tout cas, à mon avis il permet d’expliquer un peu votre question…

  6. herbertow
    28 juin 2013 @ 20 h 41 min

    On peut aimer..la fréquentation d’un autre garçon, parce que l’on s’identifie à lui, parce qu’on l’admire, parce qu’il a du succès, de la culture, parce qu’il a de l’assurance …..
    Je présume que c’est la même chose pour les filles…
    et cela me semble normal…on acquiert, on apprend,on s’enrichit , ….
    et cela ne va pas plus loin…
    Croyez pas ?
    🙂