Acquisition immobilière : les différents prêt relais

Comme son nom l’indique, le prêt relai est un crédit qui permet de faire le tampon entre deux financements immobiliers. Généralement, il intervient lors de l’acquisition d’un nouveau bien immobilier sans pour autant que l’ancien bien dans lequel on vit actuellement ne soit encore vendu et pour lequel un crédit est toujours existant. Par conséquent, à la place de payer deux mensualités différentes chaque mois, ce crédit prend le relai, jusqu’à ce que le premier bien soit vendu.

Différentes formes ?

Il existe trois formes différentes de prêts relais correspondant à différents cas.

En premier, il y a tout d’abord le prêt relais sec qui convient si la valeur d’achat de votre nouvelle acquisition immobilière est inférieure ou égale à celle du bien vendu. C’est simplement une avance financière remboursée par la vente du premier bien immobilier. Ici, l’emprunteur ne rembourse que les intérêts d’emprunts mensuellement.

Ensuite, dans le cas ou le montant du prêt relais ne suffit pas au financement de l’achat d’un nouveau logement, l’emprunteur peut alors compléter la somme restante par un prêt immobilier. Donc tant que le premier bien immobilier n’est pas vendu, l’emprunteur rembourse chaque mois les intérêts d’emprunts de son prêt relais, en plus des mensualités de son prêt immobilier classique.

Enfin, il y a le prêt relais avec « franchise totale » qui est accordée pour une durée de 24 mois. Il permet à l’emprunteur de ne pas rembourser les intérêts d’emprunts, pendant les 12 premiers mois du prêt. S’il vend son bien immobilier avant cette échéance, il doit alors rembourser le capital du prêt relais ainsi que les intérêts dus pour le mois écoulés. Et si son bien n’est pas vendu dans les 12 premiers mois du prêt relais, il doit, à partir du 13ème mois rembourser les intérêts d’emprunt en plus de ceux de la première année.