Garder l’équilibre grâce à un crédit à la consommation raisonnable

La vie nous met parfois dans des situations où l’on doit recourir à un crédit à la consommation, que ce soit pour l’achat d’une nouvelle auto, ou pour assurer les frais de la nounou qui garde les enfants. Nous avons recueilli quelques conseils afin de bien utiliser ce crédit à la consommation, pour ne pas tomber dans le piège du surendettement.

Définissez vos besoins avant tout

Un crédit à la consommation est un prêt octroyé par les institutions de prêt et les banques, aCredit raisonnablefin de permettre aux ménages de régler les dépenses concernant les achats en appareils éléctroménagers, etc. Le montant de ce crédit à la consommation peut parfois atteindre la somme de 75000 euros. En règle générale, les crédits à la consommation sont à court terme, mais sont renouvelables.

 

Optez pour un crédit qui correspond à vos besoins réels

Prendre connaissance des différentes offres disponible vous permet de choisir le crédit à la consommation qui convient à votre situation. Il existe en effet deux grands types de crédits à la consommation : ceux qui sont dits « affectés » et ceux qui sont « non-affectés ».

Le premier, dit « affecté » est lié directement à votre projet, c’est-à-dire le produit que vous envisagez d’acquérir. Comme toute chose : il présente des intérêts et des inconvénients : il évite les surconsommations, car la somme allouée se limite au prix du produit que vous achetez. Par contre, il présente un taux supérieur à celui du crédit à la consommation « non affecté ».

Quant à ce dernier, il peut être souscrit directement à travers une institution de prêt. Il donne à l’emprunteur une certaine liberté par rapport au mode de dépense de l’argent emprunté. De plus, les taux sont plus viables. Par contre, à l’inverse du crédit « affecté », votre endettement n’est aucunement balisé.

 

Mettez les banques en concurrence pour obtenir les meilleurs taux

La concurrence des institutions de prêt est un atout pour l’emprunteur, afin de trouver le meilleur taux qui puisse y avoir. Parfois, même si une offre paraît assez chère, elle peut être intéressante si elle vous épargne de devoir changer de banque. De plus, n’écartez pas les solutions par internet ; parfois l’on peut tomber sur les meilleures banques en ligne qui propose de bons taux. D’ailleurs, votre banquier a le devoir et se fera un plaisir de vous écouter et de vous conseiller là-dessus.

 

L’assurance de prêt, point très important

La souscription d’une assurance de prêt est une étape à ne pas négliger, afin de prévoir les cas où vous seriez dans l’impossibilité de régler les échéances à temps. Elle est obligatoire mais certaines sont moins chères que d’autres. Pour être sûr de ne pas se faire gruger, il est bon de faire des comparaisons de tarifs sur des comparateurs en ligne.

Le crédit à la consommation a connu une réforme le 1er juillet 2010 ; celle-ci stipule entre autres que votre banque ne peut désormais vous contraindre à choisir son offre de prêt à la consommation. Vous avez alors désormais un choix plus étendu par rapport aux offres et aux établissements.